Sortie ce mercredi 9 août chez Wild Side d’Osiris La 9ème Planète, film de science-fiction australien à petit budget qui a pour force d’avoir dans son équipe artistique Richard Hobbs, directeur artistique de Mad Max Fury Road. Mais l’habit ne fait pas le moine, et derrière le doux nom d’Osiris semblent résonner ceux d’« hommage à la science-fiction » et « nanar ».  

Synopsis : Dans un futur lointain, l’humanité part à la conquête de nouvelles planètes habitables. L’entreprise Exor est chargée d’organiser la vie dans ces nouveaux mondes. Mais un jour, Kane, un de ses principaux lieutenants, découvre que la planète OSIRIS, qui héberge sa fille, est menacée par un virus mortel. Il se lance alors dans une course contre la montre pour la sauver.

Aux ultimes frontières de l’hommage

Osiris a pour titre complet Science Fiction Volume One : The Osiris Child. Et ce n’est pas un hasard. En effet, le long métrage dirigé par Shane Abbess constitue une œuvre hommage à de grandes œuvres de science-fiction. De la séparation de R2D2 et C3PO dans Star Wars à « l’organisme parfait » d’Alien, en passant par le post-apocalyptique Mad Max-ien, Osiris enchaîne les citations. Construit en chapitres titrés, le film suit tant bien que mal son intrigue tant il est occupé à remplir son programme citationnel.

Il y a alors davantage l’effet « Hommage Volume One » qui est présent qu’un récit de science-fiction autonome, cohérent et construit. Hélas, si l’intrigue du métrage est simple, le récit lui est brouillon. La construction elliptique du scénario n’aide pas à son unité, sa cohérence.

« Dommage », se dit-on, lorsque l’on pense aux formidables effets spéciaux d’Osiris. Le film australien possède aussi de superbes images, mais il est affaibli par son casting. Les acteurs peinent à convaincre. Leurs performances, mêlées à des dialogues aux poncifs transpirant étrangement la série Z, semblent tendre les bras grands ouverts à la catégorisation « Nanar », voire « Navet ». La bande-son relève heureusement le niveau du long métrage et participe même à lui créer une certaine unité.

Ci-dessous, un extrait d’Osiris.

Raie bleue cosmique 

L’édition signée Wild Side possède un son et une image exemplaires. Vous ne trouverez en bonus qu’une featurette making-of d’une durée de 24 minutes et 10 secondes. Et bien sûr, vous aurez aussi accès aux éternelles bandes-annonces des prochaines sorties Wild Side, et ainsi qu’à celle du film.

Bande-Annonce : Osiris La 9ème Planète

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD

Format image : 2.40, 16/9ème compatible 4/3

Format son : Français DTS 5.1 & Dolby Digital 2.0, Anglais Dolby Digital 5.1 – Sous-titres : Français – Durée : 1h35

Prix public indicatif : 19,99 € le DVD

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray

Format image : 2.40 – Résolution film : 1080p

Format son : Français & Anglais DTS Master Audio 5.1

Sous-titres : Français – Durée : 1h38

Prix public indicatif : 24,99 € le Blu-ray

 

Comments

Commentaire

9 Partages
Partagez5
Tweetez
+11
Enregistrer2
Partagez1
Email