premier-de-cordee-de-louis-daquin-le-vertige-en-combo-blu-ray-dvd-chez-pathe-distribution

Premier de cordée, le vertige de Louis Daquin nous foudroie en Blu-ray

Depuis mercredi est disponible en combo DVD/Blu-ray 'Premier de Cordée' (1944) de Louis Daquin. À l'occasion de son somptueux come-back vidéo chez Pathé Distribution, retour sur le parcours de son héros montagnard mis à mal par le vertige suite à une chute ; sur ce film "hommage aux guides" de Daquin qui peut aujourd'hui être perçu comme un hommage au cinéma et à sa fabrication ; ainsi que l'édition soignée concoctée par l'éditeur.
tuer-n-est-pas-jouer-i-saw-what-you-did-jeu-mortel-d-adolescentes-par-william-castle-en-blu-ray-chez-elephant-films

Tuer n’est pas jouer, un jeu mortel d’adolescentes par William Castle en Blu-ray

'Tuer n'est pas jouer' ('I Saw What I Did'), thriller de l'important cinéaste William Castle hochant entre pastiche hitchcockien et comédie légère adolescente, débarque dans une copie remastérisée haute définition chez Elephant Films. À l'occasion de ce come-back vidéo en HD, retour sur l'amusement et le regard qui, comme le suggère ici Castle, n'est pas exempt de toute responsabilité et n'est donc pas inconséquent.
le-barbare-et-la-geisha-le-film-japonais-de-john-huston-avec-john-wayne-en-blu-ray-dvd-chez-les-editions-rimini

Le Barbare et la Geisha, le « film japonais » de John Huston débarque en Blu-ray

Cette semaine sont ressortis en vidéo deux beaux films de John Huston, Dieu seul le sait (1957) et Le Barbare et la Geisha (1958). À l'occasion de ce come-back DVD/Blu-ray Huston-ien porté par de nouvelles versions remastérisées, retour ici sur le second film, soit le "film japonais" de John Huston avec un John Wayne impérial dans une représentation toute en nuances du Japon du XIXe siècle.
series-mania-huit-heures-ne-font-pas-un-jour-de-rainer-werner-fassbinder

Séries Mania 2018 : Huit heures ne font pas un jour, de Rainer Werner Fassbinder

Les mois d'avril et mai ont vu Rainer Werner Fassbinder consacré par la Cinémathèque française et l'éditeur-distributeur Carlotta Films. Sur les deux mois, ce dernier a ramené au cinéma et en vidéo une quinzaine de films du brillant cinéaste allemand, mais aussi une série inédite en France, Huit heures ne font pas un jour. Le festival Séries Mania a alors sauté sur l'occasion pour programmer le feuilleton dans sa section culte. À cette occasion, retour sur le formidable portrait de l'Allemagne du quotidien au début des années 70 signé R. W. Fassbinder.