Fawlty Towers, une série de John Cleese et Connie Booth : critique
5.0Note Finale

A l’occasion de sa programmation « Fish’n’Chips » consacrée à la culture britannique, Arte a rediffusé sur son service en replay la série culte co-créée par John Cleese, Fawlty Towers (L’Hôtel en Folie).

Synopsis : Basil Fawlty est le propriétaire d’un hôtel, le Fawlty Towers, à Torquay. Entouré de sa femme Sybil, toujours collée à son téléphone, Polly, la femme de chambre la plus équilibrée d’entre tous et Manuel, le serveur espagnol qui ne parle pas bien l’anglais, Basil veut attirer une clientèle huppée dans son établissement. Mais Basil est un grossier personnage qui a tendance à faire fuir ses clients !

L’idée de créer un personnage odieux et gérant d’un hôtel n’est pas venue par hasard. En effet, John Cleese s’est inspiré de ses différentes expériences vécues avec ses amis membres des Monty Python. Basil Fawlty est surtout un double de Donald Sinclair, co-propriétaire d’un hôtel à Torquay et réputé être excentrique et surtout odieux envers ses clients. Cette anecdote donne le ton sur les deux merveilleuses et hilarantes saisons de Fawlty Towers.

Basil Fawlty (incarné par John Cleese, toujours parfait dans des rôles d’ingrats) est un des meilleurs anti-héros de la télévision : un personnage grossier qui fait tout pour attirer une clientèle huppée alors que son comportement fait justement fuir les gens ! Les autres personnages sont également irrésistibles. Comment ne pas rire devant les réactions de l’épouse de Basil, Sybil (jouée par l’irrésistible Prunella Scales), qui passe son temps au téléphone avec sa copine et surtout à critiquer les moindres faits et gestes de son époux ? Ou encore comment ne pas se poiler devant les bêtises de Manuel (interprété par l’excellent Andrew Sachs), le factotum espagnol (et souffre-douleur de Basil) ne parlant pas un mot d’anglais ? Pour la petite anecdote, le groupe suédois I’m from Barcelona a pris ce nom en hommage au gag récurrent « he’s from Barcelona » pour excuser tous les problèmes récurrents de ce personnage ! Enfin, Polly, incarné par la co-créatrice de la série, Connie Booth (à l’époque, épouse de John Cleese dans la vie), se retrouve parmi toute cette folie, elle qui est la voix de la raison et de la normalité dans ce chaos.

Cleese et Booth savent jouer avec les nombreux codes de l’humour que ce soit dans la gestuelle ou dans des dialogues succulents. Humour noir, jeux de langage aussi bien oraux (notamment avec Manuel) qu’écrits (le détail des lettres inversées sur le panneau « Fawlty Towers à chaque début d’épisode), quiproquos ou jeux de répétition, sont très bien exploités pour confronter les personnages aux pires situations jusqu’au bout, comme si Basil payait son comportement exécrable, l’hôtel devenant littéralement un enfer pour lui (à noter que les personnages sortent rarement de ce décor). Les créateurs ne font finalement pas de cadeau aux personnages. L’humour joue aussi beaucoup sur l’exagération mais les scènes ne tombent jamais dans la lourdeur. Chaque épisode est donc très bien mené avec une chute qui fonctionne systématiquement.

Tout amateur de sitcoms britanniques doit alors absolument découvrir Fawlty Towers, une série très mal connue en France mais extrêmement populaire au Royaume-Uni. Il s’agit même du « Meilleur programme tv anglais du XXe siècle » selon le British Film Institute ! Cette série culte qui vieillit bien avec le temps ne comporte pourtant que deux saisons (et en tout, douze épisodes de trente minutes) : la première en 1975 et la seconde… en 1979. Oui, il y a bien quatre années d’écart entre les deux saisons. Cela semblerait inimaginable à la télé de nos jours : la qualité est recherchée à chaque épisode. Fawlty Towers est alors la preuve possible d’une alliance parfaite entre l’humour, le divertissement et l’exigence. 

Fawlty Towers – extrait

Fawlty Towers : Fiche Technique

Créée par John Cleese, Connie Booth
Casting : John Cleese, Prunella Scales, Connie Booth, Andrew Sachs
Genre : Comédie
Format : 30 minutes
Premier épisode : 19 septembre 1975
Nombre de saisons : 2
Chaîne d’origine : BBC Two

Comments

Commentaire

7 Partages
Partagez5
Tweetez
+11
Enregistrer
Partagez1
Email