The Blacklist : Redemption, une série de Jon Bokenkamp & John Eisendrath : Critique du pilote
3.5Note Finale

Synopsis : Tom Keen rejoint Halcyon Aegis, une organisation de mercenaires dirigée par sa mère, Susan Hargrave. Son but : percer les zones d’ombre de son passé et découvrir ce qui est réellement arrivé à son père en infiltrant l’équipe d’Hargrave, qui s’est donnée pour objectif de racheter ses actions passées en menant des missions périlleuses. 

A tous ceux assez curieux de découvrir ce à quoi la série The Blacklist ressemblerait sans son personnage emblématique Raymond Reddington (James Spader – Avengers, Lincoln, Boston Justice, The Practice), The Blacklist : Redemption, créée par Jon Bokenkamp et John Eisendrath, leur est servi sur un plateau d’argent.

the-blacklist-redemption-famke-jansse-ryan-eggold-serie-jon-bokenkampPrésentée aux spectateurs de la série mère l’année dernière lors d’un épisode spécial, The Blacklist dévoilait déjà l’intrigue qu’allait camper son spin-off, Redemption, consacré au personnage de Tom Keen (interprété par Ryan Eggold – 90210). Tom était pendant cet épisode recruté par Susan « Scottie » Hargrave (Famke Janssen – GoldenEye, Taken, X-Men, Hemlock Grove, How to get away with murder), co-présidente avec son mari d’une agence centrale d’information, Halcyon Aegis, pour traquer quelqu’un et elle lui proposa à la fin de rejoindre la société Hargrave de façon permanente. L’espion refusa son offre. Or, c’est à l’occasion de cette rencontre qu’il apprit par Reddington que Scottie était sa mère biologique. Une information inconnue de celle-ci. Et c’est là où repose toute la trame de The Blacklist Redemption. Tom qui s’avère en fait être Christopher Hargrave, a disparu lorsqu’il était encore enfant. Plus tard, l’homme prétendument responsable de l’enlèvement de Christopher était innocenté. On apprenait aussi lors de cet épisode que le faux kidnappeur avait accepté de prendre le blâme pour des raisons jusqu’alors inexpliquées. Et voici comment se crée une histoire bien ficelée et semblable au drame familial d’Elisabeth Keen, personnage principal de The Blacklist et épouse de Tom Keen.

  How To Get Away With Murder, une série de Peter Nowalk : Critique de la saison 3

La théorie du complot qui tourne autour de la disparition de Tom prend un tout autre tournant lorsque celui-ci découvre au début du premier épisode du spin-off que son père, le milliardaire Howard Hargrave (joué par le vétéran des séries Terry O’Quinn – Hawaii 5-O, Lost, A la Maison Blanche, Alias, Jag, X-Files, Millennium), est vivant et se cache de sa femme qu’il accuse d’être responsable du crash de son avion. Pour quelle raison aurait-elle voulu la mort de son mari ? Howard charge son fils de découvrir la vérité en rejoignant l’équipe de son épouse. Une infiltration qui permettrait aussi à Tom d’en apprendre plus sur sa véritable identité, les circonstances mystérieuses de sa disparition et sur son énigmatique mère, qui se révèle être le véritable centre d’attention de cette série. Espionne hors pair, l’intimidante et charismatique, Scottie surprend néanmoins son fils au fil du temps passé à ses côtés par la bouleversante peine qu’elle semble traverser suite à la perte de son fils et la « mort » de son mari. Jeune veuve et mère éplorée, Susan Hargrave se plonge dans le travail et s’improvise gourou en matière d’espionnage pour son nouveau poulain, Tom. Une relation tortueuse se développe dès lors entre Tom et sa maman, procurant ainsi une dynamique particulièrement intéressante et louable, qui se distancie à sa façon de The Blacklist.

the-blacklist-redemption-tom-keen-ryan-eggold-serie-jon-bokenkampThe Blacklist : Redemption repose de fait sur le dysfonctionnement et le mystère familial des Hargrave. Ce qui fournit un poids émotionnel à la série. Mais, fidèle à sa sa série mère, le spin-off se base aussi sur l’activité d’espionnage de ses protagonistes. Telle mère, tel fils, Tom et Scottie forment un tandem de choc lors des missions opérées pour l’Organisation de mercenaires Halcyon Aegis, et les deux personnages finissent de convaincre les téléspectateurs de l’indéniable alchimie qu’il y a entre Famke Janssen qu’on ne présente plus, et le très charmant Ryan Eggold qui a pris du galon depuis son rôle du professeur Ryan Matthews dans Beverly Hills : Nouvelle Génération. On apprécie notamment la drôle de relation entre lui et son ennemi juré, le dangereux Matias Solomon (Edi Gathegi – StartUp, Into the Badlands, X-Men, Twilight, Dr House, Gone Baby Gone). Leurs échanges, remplis de piques toutes plus marrantes les unes que les autres, offrent à la série un peu de légèreté et terminent de parfaire ce spin-off qui n’a rien à envier à The Blacklist.

  Dans la série StartUP Adam Brody et Martin Freeman s'affrontent

Bande annonce, The Blacklist : Redemption :

 

Fiche Technique, The Blacklist : Redemption 

Créateur/Showrunner : Jon Bokenkamp, John Eisendrath
Scénario : Jon Bokenkamp, John Eisendrath, Lukas Reiter et J.R. Orci
Interprétation : Ryan Eggold (Tom Keen), Famkke Janssen (Susan « Scottie » Hargrave), Edi Gathegi (Matias Solomon), Terry O’Quinn (Howard Hargrave), Tawny Cypress (Nez Rowan), Adrian Martinez (Dumont)…
Montage : Nicole Brik, Nina Gilberti, Orlando Machado Jr.
Musique : Dave Porter
Direction artistique : Bob Berg
Production : David Amann, Jon Bokenkamp, John Eisendrath, JR Orci, Jon Fox…
Diffuseur : NBC
Genre : Action, Crime, Drame
Format : 8 épisodes de 42 minutes environ

États-Unis – 2017

Comments

Commentaire

13 Partages
Partagez13
Tweetez
+1
Épinglez
Partagez
Email