une-vie-violente-critique-film-thierry-de-perretti
4.0

Une vie violente : la loi du plus fort est toujours la meilleure ?

Après les Apaches , un portrait de la jeunesse d'aujourd'hui, Thierry de Perretti s'intéresse à ceux qui étaient jeunes dans les années 90, décennie portée par des revendications nationalistes séduisantes pour des esprits en quête de justice sociale. Avec Une vie violente, le réalisateur propose une réflexion sur l'éthique que tout mouvement politique doit avoir en tête, au risque de basculer dans l'inhumanité et l'impardonnable.