Presque adultes, saison 1 : la mini-série ratée des Youtubeurs
1.0Note Finale

Diffusée tous les samedis soirs durant tout cet été sur TF1, la courte série Presque Adultes réunit les trois plus grands Youtubeurs français : Norman, Cyprien et Natoo.

Synopsis : Jeunes trentenaires, les youtubeurs Norman, Cyprien et Natalie sont confrontés dans leur quotidien au passage à l’âge adulte.

On tape souvent sur les Youtubeurs dès qu’ils veulent sortir du web. Norman Thavaud (qui est aussi devenu humoriste sur scène) s’en était pris plein la figure à la sortie du film de Maurice Barthélémy Pas très normales activités. Natoo, elle, a récemment joué dans Le Manoir qui s’est fait descendre en flèche par la critique. Etait-ce alors une bonne idée de réunir Norman, Cyprien et Natoo à la télévision ?

On gardait un semblant d’espoir en apprenant les présences de Julien Josselin et Florent Bernard (plus connu sous le nom de FloBer) parmi l’équipe de scénaristes. Josselin fait partie du trio d’humoristes du web Suricate qui avait diffusé sur Youtube le surprenant long-métrage (oui, insistons bien sur ce terme) Les Dissociés. Quant à FloBer, il est dans l’équipe de Golden Moustache. Hélas, Josselin et Bernard ne sauvent pas non plus les meubles.

Le projet part pourtant d’une bonne intention même si le sujet n’a absolument rien de révolutionnaire. Etre adulte, ce n’est pas simplement avoir un âge : c’est continuer à grandir, à accepter de sortir de l’adolescence. Après un générique dynamique (peut-être une des seules choses positives de la série), chaque épisode commence par un procédé assez didactique : un des trois personnages principaux clame en voix-off « être adulte, c’est…. ». Nathalie, Cyprien et Norman comprennent qu’ils sont en train de devenir des adultes en se confrontant à des situations du quotidien : les enfants (des autres), la mort (d’un oncle dont on se fout bien), la santé (une simple mammographie de routine) etc. Prendre ses responsabilités tout en gardant son âme d’enfant et d’adolescent semble être le dilemme des personnages et de n’importe quelle autre personne de leur génération. Edgar Wright posait finalement cette question dans Le Dernier Pub avant la fin du Monde pour ne citer que cet exemple : il s’agit d’une question éternelle et même générationnelle.

Hélas, on ne sait pas trop comment on doit regarder ces dix petits épisodes. Les acteurs et scénaristes sont issus du monde de l’humour, pourtant on rit rarement. Ont-ils voulu faire une mini-série humoristique comme on pourrait s’y attendre ? Admettons alors qu’on attendait la bande à Cyprien sur leur registre habituel : cela peut expliquer une première déception. Avec un peu plus de recul et en acceptant qu’il ne s’agit pas d’un pur produit humoristique, que penser alors de son côté dramatique peut-être un peu plus « inattendu » ? Avec un format ne dépassant pas les cinq minutes, ce qui justifie aussi pourquoi le spectateur lambda s’attendait éventuellement à découvrir une traditionnelle petite série humoristique. Il est alors difficile de traiter de sujets plus sérieux qui sont simplement que survolés.

Enfin, est-ce tout simplement un objet télévisuel ? Difficile de ne pas totalement établir un lien avec ce que l’on voit sur Internet notamment sur les propres chaînes de Norman, Cyprien et Natoo (le personnage de cette dernière, tellement caricatural dans sa représentation de l’ « ado » attardée, est très agaçant), qui, au niveau de l’interprétation, sont clairement plus à l’aise sur Internet. Même s’il y a une part fictionnelle, le fait que les trois acteurs jouent leurs propres rôles de youtubeurs ne fait que renforcer notre scepticisme sur cette série pas totalement adaptée pour la télévision. On y verrait presque une part de narcissisme qui dérange nécessairement. A noter au passage que les épisodes sont proposés sur Youtube deux semaines après la diffusion télévisuelle. On se demande finalement si cela n’avait pas davantage plus sa place sur cette plateforme que sur TF1 à une heure de grande écoute, même si cela n’aurait pas non plus changé la médiocrité même de ce programme qui ne trouve jamais son équilibre, ni entre les différents médias, ni dans son ton.

Presque adultes : Bande-annonce

Presque adultes : Fiche Technique

Créateurs : Cyprien Iov et Norman Thavaud
Réalisateurs : Antoine Garceau
Interprètes : Cyprien Iov, Natoo, Norman Thavaud…
Sociétés de production : Mixicom
Diffusion : TF1
Format : 10 épisodes de 6 minutes

France – 2017

Comments

Commentaire

7 Partages
Partagez5
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez1
Email