cineseries-mag.fr ...

En apparence film calibré pour les grands festivals, The Square s’avère être en réalité une satire mordante, pleine de réflexions et clichés, de notre société contemporaine. Pas étonnant donc de voir la clique à Pedro Almodovar l’avoir récompensé de la Palme d’Or au dernier Festival de Cannes, tant le film de Ruben Ostlund égratigne avec une brutalité chic tout le monde de l’art et l’hypocrisie de l’homme. 

Suède, de nos jours. Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Un film décalé & iconoclaste 

En Mai, la surprise fut immense quand le jury de Pedro Almodovar décerna la récompense suprême au film de Ruben Ostlund. Il faut dire que les comédies ont rarement eu la faveur des jurés et que le genre est souvent relégué aux sections parallèles. Mais réduire le film à une simple comédie reviendrait à éluder toute la substantifique moelle du propos défendu par Ostlund. Car ici, il n’est point question de faire rire pour stimuler les zygomatiques mais rire en soulignant les hypocrisies béantes de l’homme moderne. Pour ce faire, le réalisateur a la bonne idée de convoquer pléthores de thèmes actuels et qui, une fois passés sous son scope, deviennent des outils de dénonciation dévastateurs. Que ça soit l’art contemporain, la bourgeoisie, le monde des médias, les agences de communication, les relations sexuelles, l’individualisme, la pauvreté, l’utilisation excessive de smartphones, la liberté d’expression, tout y passe avec une sauvagerie presque contenue ; un peu comme si le Suédois usait du média cinéma pour adoucir son propos qui est à n’en pas douter d’un mordant délirant. Ça donne un ensemble de scènes où l’absurdité explose, les dialogues frôlent le ridicule et les liens entre les personnages volent en éclat. Le tout filmé avec un cynisme et une verve tellement enthousiasmantes qu’on en ressort l’air goguenard mais surtout songeur après avoir assisté à une œuvre qui ose questionner son spectateur sur sa propre hypocrisie. Une intention louable, quoique trop souvent difficile à réaliser dans le cinéma moderne, qui trouve par ailleurs son meilleur exemple dans la  (meilleure ?) scène du métrage sans doute vouée à devenir culte : celle du singe. On se gardera d’en dire plus mais pour quiconque a envie de comprendre le message déployé par Ostlund dans son film, les 10 minutes de cette scène épuisante et éprouvante sont définitivement à voir.

Des bonus carrés !

Comme souvent, plus un film est adulé, plus ses secrets de fabrications sont scrutés de toutes parts. The Square ne déroge pas à la règle et à l’instar de sa durée généreuse (2h30 quand même), les bonus ne se privent pas pour étayer la folle vision de Ruben Ostlund. Outre les interviews de l’équipe technique réalisée pendant le Festival de Cannes, on retrouvera les essais et phases de casting, le making-off de la scène dite du « singe » et surtout une plongée dans les coulisses du film. Un bon moyen pour comprendre l’intention d’Ostlund, ses idées ou même apprendre qu’avant Claes Bang, le réalisateur suédois avait en tête de caster Jean Dujardin ou Romain Duris pour jouer ce conservateur de musée un brin barré.

Caractéristiques techniques DVD / Blu-Ray

DVD
Version originale sous-titrée français et Version française
Son : D.D5.1 et 2.0
Images 16/9 – 1.85- Couleur
Durée : 145mn + suppléments

Bonus : Making Of d’une scène d’anthologie / Essais et scènes de casting / Dans les coulisses / Exposition The Square « Tableaux Critiques » / Cannes 2017 : Interviews.

Blu-Ray
Version originale sous-titrée français et Version française
Son : DTS- HD master audio 5.1 et 2.0
Durée : 151mn + suppléments

Bonus : Making Of d’une scène d’anthologie / Essais et scènes de casting / Dans les coulisses / Exposition The Square « Tableaux Critiques » / Cannes 2017 : Interviews.

 Bande-annonce : The Square 

Comments

Commentaire

Partagez5
Tweetez2
Enregistrer
Partagez1
+1
8 Partages