cineseries-mag.fr ...

Ce 8 novembre est sorti en DVD et Blu-ray The Girl With All The Gifts. Avec au casting Paddy Considine, Glenn Close et Gemma Arterton, le film post-apocalyptique britannique conte le parcours d’une jeune fille qui serait l’antidote d’un virus ayant infecté et transformé la majeure partie de la population mondiale en affamés de viande humaine. Retour sur le long métrage efficace mais sans réelle surprise de Colm McCarthy.

Synopsis : Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions. Lorsque la base est attaquée, Melanie, qui semble être la plus surdouée d’entre eux, réussit à s’échapper en compagnie de son professeur, de deux soldats et d’une biologiste qui ne voit en elle qu’un cobaye indispensable à la découverte d’un vaccin. Dans une Angleterre dévastée, Melanie doit découvrir qui elle est vraiment et décider ainsi de son propre sort comme celui de l’humanité toute entière.

The Last of Us

Le visionnage du film réveillera les souvenirs de quelques joueurs de PlayStation 3 et 4, précisement ceux liés à The Last of Us, développé par Naughty Dog et sorti 2013. Dans le jeu vidéo, Joel, un survivant de la pandémie qui a ravagé l’humanité, va être chargé du bien être d’Ellie, une jeune fille mordue par un infecté mais qui ne s’est pas transformée. La jeune fille représente ainsi l’espoir d’un traitement pour le genre humain, et elle devra être amenée dans un hôpital de résistants à Salt Lake City. Après un long périple, la vie d’Ellie est menacée par ces mêmes résistants qui veulent déloger le champignon mutant qui se trouve dans son cerveau afin de (tenter de) créer un vaccin contre l’infection… Nous n’irons pas plus loin dans le dévoilement de ce récit qui a plus qu’inspiré The Girl With All The Gifts. Notons que cette histoire vidéoludique a emprunté à un grand nombre de récits, de Je suis une Légende de Matheson au filmique Le Fils de l’Homme en passant bien sûr par l’œuvre riche de George A. Romero.

Le film de Colm McCarthy a même repris la forme d’infection fongique du jeu. Ainsi, les individus touchés sont contaminés via une morsure et des spores par une forme de champignon grandissant à l’intérieur d’eux. Le mal neutralise la volonté des individus qui n’ont plus pour seul objectif que de propager le virus. Spores, infectés ayant du mordant, virus végétal dominant les corps (sans aller jusqu’au claqueur, zombie au visage modifié par le virus), le long métrage britannique s’avère être une adaptation libre, inconsciente ou non, de The Last of Us. Le réalisateur n’aurait pas été inspiré par l’œuvre, et pourtant, force est de dire à quel point son film semble avoir été touché sur son récit et son travail visuel. Néanmoins, n’oublions pas que le long métrage est une adaptation du roman éponyme de Mike Carey qui a aussi signé le scénario mis en scène par McCarthy. Il serait ainsi intéressant de creuser la question des influences du côté de l’auteur.

the-girl-with-all-the-gifts-avec-sennia-nanua-paddy-considine-glenn-close-gemma-arterton

La petite troupe avance dans un paysage urbain post-apocalyptique verdoyant mais dangereux.

The Girl With All The Gifts, sans surprise mais efficace

Ainsi, sans être d’une grande originalité, The Girl With All The Gifts possède néanmoins un récit qui a fait ses preuves. De ses visions post-apocalyptiques à ses combats face aux zombies en passant par les séquences plus poétiques liées à Melanie, le long métrage efficace et excellemment produit de Colm McCarthy réussit tout de même à surprendre avec sa fin. S’il est enfin très bien servi par son casting, on regrettera toutefois Gemma Arterton et son faciès en trois pauses : sourire, mélancolie, angoisse. L’actrice tend de plus en plus à cristalliser son jeu en un nombre limité de jeux d’émotions.

Bande-Annonce – The Girl With All The Gifts

The Girl With All The Gifts

Titre français : The Last Girl – Celle qui avait tous les dons

Sortie en DVD & Blu-ray chez Universal le 2 novembre 2017

the-girl-with-all-the-gifts-the-last-girl-de-colm-mccarthy-visuel-jacquette-blu-ray-universal

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD

Image : Universal Pictures VideoPAL 625 50Hz 2.00:1 – 16/9 Widescreen / Durée : 1h46 – Audio : Anglais et Français Dolby Digital 5.1 – Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Bulgare, et Néerlandais

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray

Image : Universal Pictures Video  – 1080/23.98PsF 2.00:1 – 16/9 Widescreen / Durée : 1h51 – Audio : Anglais, Portugais, Français et Espagnol DTS-HD Master Audio 5.1 – Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Portugais, Bulgare, Néerlandais, Français et Espagnol

Comments

Commentaire

Partagez2
Tweetez2
Enregistrer1
Partagez1
+1
6 Partages