cineseries-mag.fr ...

Pour ouvrir sa 9ème édition, le Festival européen du film fantastique de Strasbourg nous offre un véritable OVNI cinématographique.

Rendez-vous incontournable pour tout cinéphile, le Festival européen du film fantastique de Strasbourg ou plus simplement FEFFS, fait son grand retour avec une programmation pour le moins alléchante. Pour sa cérémonie d’ouverture, Daniel Cohen le directeur artistique du FEFFS a décidé de frapper très fort d’entrée en nous offrant la petite pépite qui avait déjà fait un sacré effet lors de sa présentation à Sundance : Swiss Army Man.

[Film d’ouverture] Swiss Army Man 

affiche-swiss-armymanRéalisé par Daniel Kwan et Daniel Scheinert (USA, 2016) Date de sortie française inconnue.

Synopsis : Hank Thompson, naufragé au bord du suicide, voit sa vie basculer quand il tombe sur Manny, un cadavre pétomane cachant plus d’un tour dans son sac. C’est le début pour les deux « hommes » d’une véritable aventure humaine en pleine nature.

Si le film des Daniels, comme ils sont présentés lors du générique, a fait sensation, c’est bien évidemment à cause de son idée complètement surréaliste. Il faut dire que la première séquence donne directement le ton. Hank Thompson, jeune naufragé complètement désespéré s’apprête à en finir avec sa vie, quand soudain il voit apparaître sur la plage un cadavre. Il remarque alors très vite que le cadavre a la fâcheuse tendance à émettre des gaz. Après plus amples observations, le voilà en train de chevaucher le cadavre qui se déplace à la façon d’un jet-ski sous l’effet de ses flatulences.  Le film des Daniels va cultiver tout du long un certain humour potache, beaucoup de blagues scatophiles seront donc au rendez-vous, mais dans une ambiance légère qui ne va pas se traduire par une certaine lourdeur qui découle souvent de ce genre de blagues ( il faut dire que le problème « pétomane » sera vite réglé, cela évitant de nous infliger des bruits de fonds pendant toute la durée du long-métrage). En plus de sa fonction jet-ski, Hank va découvrir que Manny le cadavre lui offre plein d’autres avantages dans son long périple pour retrouver sa maison. En effet comme le titre du film l’indique, Manny est un véritable homme couteau-suisse qui va servir tour à tour de fontaine à eau, de fusil, ou encore d’allumette. La création est certainement le maître-mot de la mise en scène des Daniels. De part son personnage de Hank arrivant à l’aide de son cadavre à tout faire a recrée des véritables séquences de la vie quotidienne, mais également de part l’utilisation de l’environnement par les deux cinéastes pour nous offrir un film au champ de possibilités quasi-illimitées. 

Cependant Swiss Army Man est bien plus qu’une simple comédie potache au pitch WTF et à l’aspect créatif démesuré. Il s’agit également d’une très belle aventure humaine, et traitant d’un thème cher au film de naufragés, la solitude. Car Hank, même avant sa mésaventure, était un jeune homme très seul, et sa rencontre avec Manny va le bouleverser sur le point émotionnel. L’une des idées particulièrement géniales du film est sa façon de « rendre la vie » au cadavre.  Après avoir découvert que celui-ci pouvait parler, Hank va lui offrir une sorte d’initiation à la vie et surtout à l’amour, permettant même à Hank de revivre certains moments de sa propre vie par procuration au travers de Manny. Le film devient alors particulièrement touchant et offre une magnifique complicité entre les deux protagonistes, flirtant avec la bromance. Les deux acteurs sont très bons, la performance très sincère de Paul Dano s’allie à la perfection avec la prestation surréelle de Daniel Radcliffe.

Il est à première vue difficile de trouver de réel défaut à ce petit OVNI. On peut regretter certains gimmicks de mise en scène typique des films indépendants américains au niveau des ralentis ou de l’utilisation de la musique. Globalement, le premier film des Daniels est une franche réussite, offrant un bol d’air frais et ne se résumant pas à son idée folle. Le film s’avère être au final une sorte de conte moderne sur le mal-être et la solitude, rempli d’humour et très juste dans sa démarche.

Swiss Army Man

Un film de Daniel Kwan et Daniel Scheinert
Avec Daniel Radcliffe, Mary Elizabeth Winstead, Paul Dano
Distribution : /
Durée : 97 minutes
Genre : Drame
Date de sortie : indéterminée

USA – 2016

Comments

Commentaire

Partagez7
Tweetez4
Enregistrer29
Partagez2
+1
42 Partages