cineseries-mag.fr ...
The Last Ship, Saison 4 : l'union fait la force
3.5Note Finale

Si l’issue de la dernière saison laissait penser à un point final à The Last Ship, les producteurs en ont décidé autrement en embarquant à nouveau à bord du Nathan James pour tenter de sauver le monde.

Cette critique contient des spoilers.

Pour que la série soit à nouveau renouvelée pour une saison 5, c’est que cela fonctionne et, en effet, avec plus d’un million de spectateurs à chaque épisode, la chaîne américaine TNT semble assez satisfaite. Cependant, les chiffres sont bien loin de ceux atteints au début, allant de 2 à 5 millions de téléspectateurs, ils baissent même encore vers la fin de la saison 4. La fougue s’essouffle un peu et l’équipage du Nathan James apparaît un peu moins efficace qu’à ses débuts. À cela, plusieurs explications : les scénaristes tentant d’innover à chaque saison, ils proposent des nouveaux conflits et une nouvelle quête là où tout semblait apaiser dans la saison précédente. La cohérence est alors souvent difficile à trouver puisque tout paraissait bien aller. Aucun suspense n’était laissé à la fin de la saison plongeant le spectateur dans l’attente d’un tournant, les personnages semblaient plutôt arriver au bout de ce qu’il y avait à raconter et l’issue était très optimiste.

Hors, une saison 4 étant annoncée, quelques attentes se créent évidemment, quelques craintes alors sur la suite des aventures du Nathan James sans Tom Chandler qui avait rendu son uniforme et surtout beaucoup de zones d’ombres quant à ce que les scénaristes allaient pouvoir inventer pour semer à nouveau le trouble. Une nouvelle saison de The Last Ship sans Chandler aux commandes ? On en doute et surtout on imagine difficilement à quoi cela pourrait ressembler et quelles seraient les bonnes ou mauvaises surprises. Les premiers épisodes se cherchent un peu, on peine à rentrer dans l’action et l’ellipse entre les deux saisons paraît peu crédible et peu logique. Le changement entre les deux atmosphères est assez brutal mais très vite, la série retrouve son souffle perdu pour reformer la Dream Team et renouer avec l’ambiance si saisissante qu’elle avait provoquée dans les saisons précédentes. Une nouvelle intrigue, dont on ignore trop l’origine certes, mais quelques nouveaux personnages et des retrouvailles avec les anciens suffisent à redonner à The Last Ship son intensité si importante. Le public suit le Nathan James dans sa nouvelle quête avec autant de crainte qu’avant et autant d’envie qu’il s’en sorte à la fin.

Après quelques premiers épisodes assez plats, qui auraient pu être évités si la saison avait été introduite dans la précédente, Tom Chandler retrouve ses coéquipiers, peu surpris de le trouver toujours au bon endroit. Ensemble, ils font face aux rancoeurs qui pèsent sur l’équipage et vont très vite refaire de lui le héros qu’il est. À nouveau à son poste, « sa destinée », l’équipe de choc est reformée et son serment une nouvelle fois prêté dans une scène des plus touchantes. Qui dit nouvelle tête sur le navire de guerre, dit souvent méfiance et gros secrets. Dès les premiers épisodes, Fletcher crée la surprise mais attire l’oeil du spectateur malin, qui saura reconnaître, ou non, les traîtres. Un bien pour un mal pour les fans du duo Tom/Sacha, ravis de voir ce jeune homme écarté de la jolie brune.

Au milieu de la saison, la série laisse plus de places aux acteurs « secondaires » plutôt que de toujours porter Chandler comme un héros et ça fait du bien. On adore Chandler mais on se plaît à découvrir d’autres visages sans que l’intrigue tourne autour de ce seul homme. Chacun est héroïque, c’est leur travail d’équipe qui prime sur tout. On apprend d’ailleurs à connaître la fille de Tex, mort dans la saison 4, et sa jolie relation naissante avec Ray. Les deux ados amènent un peu de douceur et d’humour par les moqueries de leurs camarades, sur le navire. Le couple formé par Kara et Dany ravit toujours autant le public et Wolf, avec ses gros bras et son âme de séducteur, fait sourire à chaque fois qu’il apparaît. La liste serait longue si l’on devait s’attarder sur chaque nouveauté propre à chacun mais tous, avec leur singularité, font de cette équipe une famille à laquelle on a parfois l’impression d’appartenir. D’ailleurs, la saison est assez centrée sur des questions de famille qui unissent et divisent les grecs, ennemis de l’US Navy. Velleck et ses enfants n’ont de cesse de provoquer les américains. On en apprend un peu plus sur eux et sur l’histoire de cette famille, la véritable recherche du père et les raisons de celle-ci. Cependant, il est difficile de se prendre d’affection pour eux, malgré la souffrance du père et la communication souvent difficile entre ces trois-là.

La lutte finale de cette saison est pour la première fois de front puisque le Nathan James aborde le navire grec. Le dernier épisode marque un pas en avant dans la série et une vision plutôt différente des autres où seul sauver le monde importait. Une vraie pensée philosophique et un véritable débat peuvent être ouverts à la fin de cette saison avec le personnage de Velleck qui souhaite contrôler tous les esprits en rendant l’humanité pacifiste afin d’arrêter les guerres et de faire régner la paix. Il affronte Chandler en duel quelques instants mais le commandant américain a toujours de bons arguments en faveur du métier qu’il fait. Cependant, ce tournant est intéressant à exploiter pour les saisons prochaines qui pourraient s’appuyer un peu plus sur les mots parce qu’ils savent si bien le faire dans les scènes où ils s’en servent.

La force de la série est toujours bien présente en créant des moments touchants ou amusants dans des instants graves. Le caractère de chaque personnage et le dévouement de l’équipe font de l’US Navy l’équipe parfaite, dont on ne se lasse jamais. La cohésion et si belle et leurs liens si forts qu’on ne peut oublier l’intensité de leur mission et s’endormir dans leurs vagues. Attention à la prochaine saison qui risquerait d’être celle de trop, puisqu’encore une fois, tout se finit bien ici. Il ne reste plus qu’à attendre ce que les scénaristes de la saison 5 trouveront comme inspiration pour relancer le navire à travers les eaux internationales.

[irp posts= »108583″ name= »Planning des séries télévisées US pour la rentrée et pour l’hiver 2017″]

The Last Ship Saison 4 : Bande-Annonce 

The Last Ship Saison 4 : Fiche Technique

Crée par : Hank Steinberg, Steven Kane
Distribution : Eric Dane, Adam Baldwin, Charles Parnell, Travis Van Winkie, Marissa Neitling, Bridget Regan
Réalisation : Jack Bender, Paul Holahan (en), Michael Katleman (en), Sergio Mimica-Gezzan et Peter Weller
Scénario : William Brinkley (en), Jill Blankenship, Onalee Hunter, Jessica Butler et Nic Van Zeebroeck
Producteurs : Todd Arnow, Tony Mark, Eric Dane
Sociétés de production : Platinum Dunes, Channel Road Productions, et TNT Original Production
Format : 42 minutes
Nombre d’épisodes : 10
Diffusée sur : TNT (chaîne américaine)
Genre : drame, action, science-fiction
Premier épisode : 22 juin 2014

Comments

Commentaire

Partagez8
Tweetez5
Enregistrer2
Partagez1
+1
16 Partages