cineseries-mag.fr ...

Synopsis : L’attentat du siège de la CIA à Washington a causé de nombreuses victimes. Forcé de quitter le pays, Nicholas Brody se retrouve à Caracas, tandis que Carrie Mathison essuie les plâtres pendant l’enquête qui accuse clairement Brody d’être le responsable de l’explosion. Une explosion qui a également remis en question la crédibilité de la CIA. Pendant que Brody est activement recherché, Saul Berenson tente de remettre les choses en ordre…

La série Homeland est une Adaptation de la série israélienne Hatufim 

Troisième saison, troisième coup de maître

Une saison mal-aimée

Etonnant de voir à quel point cette troisième saison d’Homeland a été accueillie plutôt froidement par une partie du public qui lui aurait attribué, paraît-il, une baisse de régime. Pourtant, tous les ingrédients des deux saisons précédentes sont toujours bien là et n’ont rien perdu de leur redoutable efficacité, cette troisième saison tenant toutes les promesses qu’elle avait faites, jusqu’à un incroyable et inattendu dénouement dont on a toujours du mal à revenir. Homeland garde donc sa place au milieu des meilleures séries actuelles, de celles qui sont en train de modifier le paysage télévisuel aux Etats-Unis, mais aussi le nôtre, avec quelques années de retard.

Homeland-Damian-Lewis-saison3

Des scénarios béton

Le final de la saison deux voyait Brody obligé de prendre la fuite suite à un dramatique attentat, dont il devenait le suspect numéro un. il est maintenant planqué à l’étranger. Carrie a été écartée et Saul est en position délicate à la tête de la C.I.A. dont il est devenu directeur. Tout cela maintient la tension presque physique des deux premières saisons, qui reste toujours l’ingrédient essentiel d’Homeland qui se rapproche beaucoup de 24 sur la forme. D’ailleurs, le twist totalement imprévisible du milieu de saison le confirme, les scénaristes Alex Gansa et Howard Gordon entre autres, ont un immense talent pour créer les ressorts du rythme d’une série au développement assez lent.

La forme au service du fond

Le montage savant de la série permet tout autant que le scénario, de maintenir ce fameux rythme, tout en prenant le temps de développer une histoire. D’autant que dans cette saison, le téléspectateur voyage encore plus, puisqu’en-dehors des pays arabes et de Etats-Unis, il va devoir faire un tour en Amérique Latine où il assistera à la déchéance de Brody. Mais depuis sa création, Homeland a forgé son identité dès son générique, qui en plus d’être une réussite esthétique, plante le décor en retraçant l’histoire moderne du terrorisme depuis les attentats du 11 septembre 2001 jusqu’à aujourd’hui. D’un point de vue esthétique et formel, Homeland est une série pour laquelle la technique est entièrement au service de la thématique.

Homeland-saison3-Claire-Danes

Le plus beau des castings

Tout comme les acteurs qui représentent peut-être le plus beau casting du paysage audiovisuel actuel, d’autant plus que cette saison trois voit débarqué l’immense F. Murray Abraham (Inside Llewyn Davis) en plus des déjà excellents Mandy Patinkin (Princess Bride), Damian Lewis (Band Of Brothers) et bien sûr Claire Danes (Romeo & Juliette), toujours bouffante dans ce personnage d’analyste de la C.I.A., torturé par ses problèmes psychologiques. Tous forment une troupe véritable, qui prend plaisir à jouer ensemble, visiblement ravie de participer à l’aventure Homeland et de contribuer à sa réussite. Car même si la qualité globale des séries made in U.S.A. s’est bien améliorée ces dernières années, Homeland parvient à se hisser encore un ton au-dessus.

A voir pour le final

Même si ce n’était que pour le dernier épisode de cette troisième saison, il est impératif de la voir, car si cette série est née du traumatisme des attentats du WTC et qu’elle ne cache pas par moments ses opinions républicaines, elle reste d’une efficacité redoutable, ménageant un suspens qui ne faiblit à aucun moment des douze épisodes. Elle est une très belle vitrine de ce qui apparaît désormais comme un « savoir-faire » américain en la matière car, même si chez nous une chaîne tente de hausser le niveau des séries hexagonales, il faut bien admettre que le Français moyen a du mal à se sortir de ces séries très politiquement correctes que produit notre système audiovisuel.

Auteur de la critique : Freddy M.

Fiche Technique: Homeland – saison 3

Origine : États-Unis
Créateurs : Howard Gordon, Alex Gansa, Gideon Raff
Réalisateurs : Lesli Linka Glitter, Clark Johnson, David Nutter, Carl Franklin, Seith Mann, Jeffrey Reiner, Keith Gordon, Daniel Minahan.
Acteurs: Claire Danes, Mandy Patinkin, Damian Lewis, Morena Baccarin, Morgan Saylor, Rupert Friend,Sarita Choudhury, F. Murray Abraham, Tracy Letts…
Diffusion d’origine: 29 septembre 2013
Chaîne: Showtime
Genre : Thriller/Drame/Adaptation
Diffusion en France : Canal Plus
Nombre d’épisodes : 12

Critique du film Homeland – saison 3- Note de la Rédaction: 4,5/5

Comments

Commentaire

Partagez23
Tweetez
Enregistrer1
Partagez
+11
24 Partages