cineseries-mag.fr ...
Une Vie entre Deux Océans, un film de Derek Cianfrance : Critique
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

[Critique]  Une Vie entre Deux Océans

Synopsis : Tom Sherbourn est un ancien combattant ébranlé par la Première Guerre Mondiale. De retour en Australie et désireux de s’isoler après le conflit, il se propose d’être le nouveau gardien du phare de Janus, une petite île perdue entre deux océans. Avant son départ, il fait la connaissance d’Isabel, victime elle aussi de la guerre, qui insiste pour l’accompagner.

Seuls au monde

Trois ans après l’exceptionnel The Place Beyond The Pines, Derek Cianfrance livre une histoire d’amour déchirante de véracité, illustrée d’images envoûtantes.

Une Vie entre deux Océans est l’adaptation cinématographique du premier roman de l’Australienne M.L. Stedman, qui a connu un succès international impressionnant. Publié aux États-Unis en juillet 2012, il a immédiatement conquis le public et la critique. Inscrit sur les listes de best-sellers du New York Times et de USA Today, le roman a par ailleurs été sacré « Meilleur livre du mois d’août 2012 ». Depuis, il a été traduit en 35 langues et Derek Cianfrance en a fait un film.

Le réalisateur de Blue Valentine (2010) et de The Place Beyond The Pines (2013) est un amateur de beau et ça se voit. Ses plans de toute beauté ainsi que sa maîtrise et son audace technique font de Derek Cianfrance un réalisateur à suivre, un conteur capable d’embellir une histoire par l’image et la finesse de ses propos.

Alicia-Vikander-film-The-Light-Between-Oceans

Amour, toujours

Dans ce dernier film en date, on retrouve les thèmes chers au cinéaste, à savoir la relation parents-enfant, les retrouvailles ou encore l’identité, déjà présents dans les deux œuvres précédentes du réalisateur.

Dans Une Vie entre deux Océans, ce n’est pas tant la révélation qui compte que la trajectoire. Le couple de personnages se retrouve confronté au mensonge et à la vérité, capables l’un comme l’autre de souder et détruire leur relation. C’est une histoire de vies, une histoire de pardon.

Un jeu de piste aussi. Les événements s’enchaînent et le contrôle échappe peu à peu aux personnages qui possèdent la clé, sans toutefois savoir quelle porte ouvrir. 

C’est également par le travail exceptionnel de la photographie ; panoramas à couper le souffle, portraits aériens, et à ses plans séquences caractéristiques, que Derek Cianfrance laisse son empreinte. 

Derek Cianfrance a très bon goût et ne lésine pas sur les moyens pour faire ressortir le meilleur de ses œuvres. Pour cela, il s’entoure de qualité, à commencer par ses acteurs.

Il délaisse pour ce troisième long métrage depuis 2010, son acteur fétiche Ryan Gosling, pour offrir le rôle de Tom Sherbourn, un soldat profondément marqué par les horreurs de la guerre, au non moins talentueux Michael Fassbender. On découvre l’acteur dans un rôle peu bavard mais particulièrement poignant, des caractéristiques que l’on retrouvait déjà chez le personnage de Brandon dans Shame, que Michael Fassbender avait interprété en 2011.

Le premier rôle féminin est confié à la jeune et charmante Alicia Vikander, très remarquée en Gerda dans le très beau The Danish Girl de Tom Hooper, sorti en janvier dernier. C’est son rôle dans Royal Affair qui a séduit le réalisateur. L’actrice revêt à nouveau le costume d’époque et il faut bien admettre qu’il lui va à ravir.

Rachel Weisz que l’on a pu voir l’année dernière dans The Lobster et Youth, surprend à nouveau par sa performance.

Anecdote amusante : Les deux actrices ont toutes les deux donné la réplique à Matt Damon dans la saga Jason Bourne. C’était en 2012 pour Rachel Weisz et dans l’opus récemment sorti, en août 2016, pour Alicia Vikander.

Pour la Bande Originale, Cianfrance fait appel au très côté Alexandre Desplat qui signe une nouvelle composition aussi envoûtante que les images du film.

Le duo Alicia Vikander/Michael Fassbender (en couple dans la vie) impressionne par sa sincérité et sa complicité, donnant vie à un scénario troublant. La mise en scène sert un décor unique et la musique emporte le spectateur si toutefois, jusqu’à présent, il n’avait pas encore été transporté.

Une Vie entre Deux Océans : Bande Annonce

[irp posts= »74642″ name= »Une Vie Entre Deux Océans: Musique, la bande-originale d’Alexandre Desplat »]

Une Vie entre Deux Océans : Fiche technique

Titre original : The Light Between Oceans
Réalisation : Derek Cianfrance
Scénario : Derek Cianfrance
Interprétation : Michael Fassbender, Alicia Vikander, Rachel Weisz, Anthony Hayes, Caren Pistorius, Leon Ford
Photographie : Adam Arkapaw
Musique : Alexandre Desplat
Costumes : Erin Benach
Récompense et Festival : Sélection officielle à la Mostra de Venise 2016
Durée : 133 minutes
Genre : Drame, Romance
Date de sortie : 5 octobre 2016

Etats-Unis-2016

 

 

Comments

Commentaire

Partagez9
Tweetez6
Enregistrer1
Partagez1
+11
17 Partages