cineseries-mag.fr ...
Psychokinesis : le film de super-héros coréen débarque sur Netflix
3.0Note Finale

Après avoir signé le formidable Dernier train pour Busan, le réalisateur Yeon Sang-ho est de retour avec Psychokinesis, un film de super-héros fait à la sauce coréenne, sorti en France directement sur Netflix.

Synopsis : Seok-hyeon, un gardien de sécurité, se découvre soudainement des pouvoirs pscyhokinésiques qui vont lui permettre d’aider sa fille Ru-mi dont il n’avait plus de nouvelles. Ru-mi rencontre effectivement de grandes difficultés face à la mafia qui veut s’emparer du quartier où se situe son restaurant de poulet frit…

psychokinesis-yeon-sang-ho-netflix-film-critique.jpgAprès le sensationnel film de zombies Dernier train pour Busan (présenté à Cannes en 2016 en hors compétition), on attendait de pied ferme le prochain projet de son réalisateur Yeon Sang-ho (son deuxième long-métrage en prises de vue réelles si on veut être plus précis). Hélas, ses fans  français n’auront pas la chance de découvrir cette nouveauté dans les salles de cinéma. En effet, Psychokinesis rejoint cette longue file de films (récemment Annihilation, Le Roi de la Polka…), directement disponibles sur Netflix. Sans forcément approuver ces méthodes, après l’avoir découvert via la plateforme, on comprend certainement mieux pourquoi le film a trouvé des difficultés à être distribué en France.

Psychokinesis est, sur le papier, un film un peu trop barré pour le public français. On pourrait presque parler de film de super-héros coréen version « cheap » et comique cohabitant par moments avec le drame social et politique. Bref, ça change des gros blockbusters à succès comme le dernier Avengers par exemple, même si le film n’hésite pas à faire quelques clins d’oeil à quelques grandes figures issues des comics américains. Le mélange des tons, pourtant habituel dans le cinéma coréen actuel, pourra en surprendre plus d’un. Un film barré et non conventionnel n’est déjà pas si évident à vendre pour un public peu habitué à certains codes. La tâche se complique encore plus quand le film en question qui se veut original est en réalité décevant. Rien que les effets spéciaux sont ratés. On a bien conscience que ce film n’a pas bénéficié du même budget qu’une grosse production Marvel mais on ne peut pas s’empêcher de trouver les CGI terriblement laids. Et sans dire qu’elle est mauvaise (n’exagérons rien), la mise en scène n’est pas non plus très inspirée. On se demande où est passée l’inventivité du réalisateur, si présente dans Dernier train pour Busan.

psychokinesis-yeon-Sang-ho-critique-netflix-film.jpgLe traitement des différents thèmes (critique contre la corruption qui sévit sévèrement en Corée, police incapable d’être au service des honnêtes citoyens, combat des commerçants et plus globalement des classes sociales « inférieures » pour se faire respecter etc.) n’a également rien de bien fou même s’il n’y a rien de honteux également de ce côté-là. Lorsqu’on connaît un peu le cinéma coréen de ces quinze bonnes dernières années, qui recycle ces fameux thèmes (et nous sommes en droit de nous demander si on n’en a pas fait le tour), le film ne se détache pas particulièrement de ses prédécesseurs. Concernant la relation père-fille, Yeon Sang-ho avait clairement fait mieux dans Dernier train pour Busan où il avait même su nous tirer quelques larmes. Or, dans Psychokinesis, cette relation a du mal à nous intéresser, Ru-mi n’étant pas non plus très attachante (contrairement à son père, incarné par un Ryoo Seung-ryong très convaincant).

Heureusement, Psychokinesis se défend bien sur d’autres points. Tout d’abord, même si l’humour n’est pas très fin, il reste tout de même suffisamment efficace, surtout lorsqu’il s’approche de la parodie. Puis, les combats, assez kitsch par moments, sont plutôt plaisants même s’ils sont parfois gâchés par la laideur des effets spéciaux (non, on ne s’en remet pas). Enfin, la fin est plutôt étonnante et permet au réalisateur de renforcer son discours pourtant vu et déjà vu et à l’origine un poil manichéen.

Psychokinesis veut être une belle proposition de cinéma jouant sur les formes pour mieux appuyer son propos à la fois social, politique et intime. Hélas, si on peut louer la démarche, ce long-métrage pourtant indéniablement sympathique, souffre de plusieurs gros défauts, et surtout reste un peu trop anecdotique pour susciter l’intérêt.

Psychokinesis : Bande-annonce

Psychokinesis : Fiche Technique

Réalisation et scénario : Yeon Sang-ho
Casting : Ryu Seung-Ryong, Shim Eun-Kyung, Jeong Yu-mi…
Sociétés de production : Redpeter Film
Société de distribution : Next Entertainment World
Durée : 1h40
Genre : comédie fantastique
Date de sortie (Netflix) : 25 avril 2018

Corée du Sud – 2018

Comments

Commentaire

Partagez30
Tweetez6
Enregistrer
Partagez1
+1
37 Partages