cineseries-mag.fr ...

Critique Le Septième fils – Note : 2,5/5

Synopsis : Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu’un…L’unique guerrier survivant d’un ordre mystique part en quête d’un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils. Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu’il menait jusqu’à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble, ils tenteront de terrasser une reine maléfique.

L’Apprenti Sorcier

Réservé à une période à un public de connaisseurs considérés, parfois à raison, comme des geeks, le genre fantasy a bénéficié de l’adaptation au début des années 2000 de la trilogie du Seigneur des Anneaux par Peter Jackson. Finies les aventures un peu kitsch situées dans des mondes qui ne l’étaient pas moins, La Communauté de l’Anneau a prouvé au monde que les films de fantasy pouvaient s’adresser à un public adulte, et mettre en scène des combats épiques dans des univers sombres et réalistes. Désormais, le genre connaît un regain d’intérêt auprès des majors d’Hollywood, qui commencent à ressortir des rayons poussiéreux de leurs bibliothèques ces romans qu’ils considéraient comme inadaptables.

Leseptiemefils-méchantUne histoire trop ambitieuse

Et ce n’est pas le choix qui manque, la fantasy ayant inspiré de nombreux auteurs plus ou moins prestigieux. En l’occurrence, ils se sont arrêtés sur une série de romans baptisée L’Épouvanteur (The Wardstones Chronicles en VO). Histoire de pouvoir capitaliser sur un éventuel succès au box-office pour lancer une nouvelle saga. C’est au réalisateur Soviétique Sergueï Bodrov, principalement connu pour son film Mongol, qu’est revenu le délicat honneur de créer un nouvel univers qui se démarque de ses prédécesseurs, et qui puisse donner lieu à une kyrielle de suites si possible.

Le problème, c’est que les producteurs ne se sont pas forcément donnés les moyens de leurs ambitions. Si Le Seigneur des Anneaux a ainsi fonctionné, c’est entre autres parce que Peter Jackson a pris le temps de détailler une partie du monde imaginé par Tolkien, de le représenter dans les moindres détails, et de le rendre vivant. Et il a eu plus de 2h30 pour se faire (voire plus pour les versions longues). Ici, Bodrov a dû se contenter de 100 minutes. Cela peut paraître beaucoup, mais pour relater la relation entre un maître et un élève de façon efficace, et donner vie à leur quête, c’est tout de même un peu juste.

Leseptiemefils-duoCela se ressent dans le script, qui a un peu de mal à caractériser correctement tous ses personnages. Surtout, les scénaristes ont voulu caser trop de péripéties, de façon trop désordonnée, et on a parfois l’impression d’assister à un enchaînement de séquences plus qu’à une véritable narration. Résultat, l’évolution du duo Tom-Grégory avance un peu par à-coups, et le spectateur risque d’avoir du mal à ressentir une véritable empathie pour ses héros, qui sont de toute façon un peu trop clichés. D’autant que le jeu des acteurs est pour le moins inégal, et Julianne Moore en particulier semble être ici uniquement pour toucher un gros chèque.

Leseptiemefils-malkinUne quête un peu trop classique

Dommage, car à côté de ça, l’univers dépeint est plutôt réussi, et se démarque assez bien des productions actuelles. La direction artistique est de très bonne facture, et on a vraiment l’impression de voir un monde prendre vie sous nos yeux. Cela permet de donner plus de réalisme à un récit qui, lui, est plutôt basique. Les amateurs du genre seront en terrain conquis, et les comparaisons avec d’autres classiques seront légions. Malgré tout, l’ensemble fonctionne plutôt bien, et on ne peut s’empêcher de ressentir un certain plaisir à suivre les péripéties de ce petit groupe.

Leseptiemefils-tomLe Septième Fils n’étant pas encore sorti aux États-Unis, il est encore trop tôt pour dire s’il s’agit du début d’une nouvelle franchise à succès ou d’un coup d’épée dans l’eau de plus. Le film a ses défauts qui pourront sembler rédhibitoires, mais n’est pas pire que bien des productions du même genre ayant vu le jour ces dernières années. Affaire à suivre.

Le Septième Fils – Fiche Technique

USA – 2014
Aventure, Fantasy
Réalisateur : Sergueï Bodrov
Scénariste : Charles Leavitt, Steven Knight, Max Borenstein, Matthew Greenberg, d’après l’oeuvre de Joseph Delaney
Distribution : Jeff Bridges (Maître Grégory), Ben Barnes (Tom Ward), Julianne Moore (Mère Malkin), Alicia Vikander (Alice), Kit Harrington (Billy Bradley)
Producteurs : Basil Iwanyk, Thomas Tull, Lionel Wigram
Directeur de la photographie : Newton Thomas Sigel
Compositeur : Marco Beltrami
Monteur : Paul Rubell
Production : The Moving Picture Company, Outlaw Sinema, Pendle Mountain Productions, Legendary Pictures, Thunder Road
Distributeur : Universal Pictures International France

Comments

Commentaire

Partagez7
Tweetez
Enregistrer3
Partagez
+1
10 Partages