lone survivor afficheSynopsis : Le 28 juin 2005, un commando de quatre Navy Seals prend part à l’opération baptisé « Red Wing », qui a pour but de localiser et d’éliminer un dangereux chef taliban Ahmad Shah repéré dans un petit village reculé niché près des montagnes. Mais rapidement repérés et encerclés, les quatre soldats vont se retrouver pris au piège.

Basé sur une histoire vraie, le deuxième de la semaine avec Fruitvale Station, du sang et des larmes est adapté du livre de Marcus Luttrell (interprété par Wahlberg) « Lone Survivor » qui retrace les événements survenus lors d’une mission qui s’est déroulé le 28 juin 2005…

Du sang et des larmes, titre français paraphrasant Churchill, qui lors d’un discours devant la chambre des Communes dira « Je n’ai à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur. » Ce film à petit budget réalisé par Peter Berg, loin d’être un film de propagande, est avant tout un hommage au Navy Seals. Un film de guerre dans la plus noble tradition du genre, très réaliste même trop pour ce genre.

Après le très bourrin « Battleship » (2012), un film mal compris, un passage super héros avec « Hancock » (2008), Peter Berg revient avec un film dans  la lignée du du Royaume « 2007 ».

Immersion Violente dans une guerre ultra réaliste

Avec du sang et des larmes, il vise directement au plexus, l’immersion violente, sans détours, désarçonnant le spectateur par cette vision de la guerre ultra réaliste, déchirante. Un récit simple, incisif, à l’impact émotionnel saisissant. La guerre ce n’est pas comme dans Call of Duty : c’est un déluge dévastateur, brutal et violent.

du sang et des larmes peter berg

Du sang et des larmes c’est l’enfer couché sur une pellicule qui vous fait sentir le goût du sang dans la bouche, la peur qui vous prend aux tripes, les larmes dans les yeux. Ces soldats en bavent, cette réalité sanglante, cette poussière qui vous enflamme la gorge happe le spectateur frontalement dans une tragédie prenante, un cauchemar apocalyptique. Un film ou l’on ressent chaque chute, chaque blessure, chaque tir grâce à une réalisation soignée explorant intelligemment les décors naturels avec pour finalité un enchaînement de séquences terribles.

du sang et des larmes movie film

Du sang et des larmes n’est pas que l’expérience traumatisante d’une guerre sale, cruelle, barbare, c’est aussi un véritable hommage au peuple afghan. Quand le chef de village pachtoune protège Marcus blessé, au péril de sa propre vie, s’ébauche une transformation chez ce soldat façonné par une certaine idéologie.

du sang et des larmes marc wahlberg

Evidemment, du Sang et des larmes rend hommage aux frères d’armes tombés au combat, tout en dressant le portrait de cette relation entre 4 frères de sang, plongés dans une situation qui leur échappe. Peter Berg ne cherche pas à savoir qui sont les marchands de chaos, ceux qui profitent des guerres. Son film montre ceux qui sont sur le terrain sans pour autant tenter d’analyser la psychologie de ces soldats. 

C’est le portrait d’une fraternité d’hommes, loin de toutes idéologies, ce n’est pas une invitation à s’engager dans les Navy Seals, ni un éloge pornographique de la guerre à travers de gros plans de visages ensanglantés. C’est un vibrant hommage à des hommes tout simplement, jusqu’au générique de fin bouleversant.

Du sang et des larmes est une immersion totale dans un univers, un vrai film de guerre touchant, poignant, d’un réalisme époustouflant, articulé autour d’un casting haut de gamme et d’une photographie sublime. Un film authentique, épique, furieux mais profondément humain. Un survival dopé à l’adrénaline dont certaines scènes d’héroïsme rappellent « La chute du Faucon Noir », » Black Hawk Down » (2001) de Ridley Scott.

 Fiche Cinéma : Du sang et des larmes

Titre original : Lone Survivor
Interdit aux moins de 12 ans
Réalisateur : Berg, Peter
Acteurs : Mark Wahlberg, Eric Bana, Taylor Kitsch, Emile Hirsh
Genre : Biopic, Film de guerre
Date de sortie : 01 janvier 2014
Durée : 2h01mn
Production : Emmett/Furla Films, Films 44
Casting : Mark Wahlberg, Taylor Kitsch, Emile Hirsch, Ben Foster, Eric
Bana, Ali Suliman, Alexander Ludwig, Yousuf Azami, Sammy Sheik
Scenario : Peter Berg, basé sur le livre “Lone Survivor: An
Eyewitness Account of Operation Redwing and the Lost Heroes of SEAL
Team 10” by Marcus Luttrell with Patrick Robinson
Producteurs : Peter Berg, Sarah Aubrey, Randall Emmett, Norman Herrick,
Barry Spikings, Akiva Goldsman, Mark Wahlberg, Stephen Levinson,
Vitaly Grigoriants
Producteurs exécutive : George Furla, Simon Fawcett, Braden Aftergood,
Louis G. Friedman, Remington Chase, Stepan Martirosyn, Adi Shankar,
Spencer Silna, Mark Damon, Brandt Andersen, Jeff Rice
Directeur de la photographie : Tobias A. Schliessler
Monteur : Colby Parker Jr.
Compositeur : Steve Jablonsky
Budget : $ 50 000 000

Du sang et des larmes - Critique -
Du sang et des larmes c’est l’enfer couché sur une pellicule qui vous fait sentir le goût du sang dans la bouche, la peur qui vous prend aux tripes, les larmes dans les yeux. Ces soldats en bavent, cette réalité sanglante, cette poussière qui vous enflamme la gorge happe le spectateur frontalement dans une tragédie prenante, un cauchemar apocalyptique.
Réalisation80%
Casting100%
Ecriture70%
Musique80%
Montage75%
Photographie80%
81%Note Finale

Comments

Commentaire

6 Partages
Partagez6
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Email