Chacun sa vie, un film de Claude Lelouch : critique
2.0Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)

Dans Chacun sa vie, Lelouch nous livre un méli-mélo de destins liés par un fil conducteur que l’on a du mal à percevoir, qui même avec un casting dit de stars, ne parvient pas à remonter la pente.

Le film ressemble aux brouillons que l’on écrit sur son carnet le jour où l’on est inspiré et que l’on finit par assembler pour créer un tout, vraiment pas homogène ici. Chaque scène semble écrite indépendamment des autres, comme si au dernier moment, le réalisateur s’était dit que faire un film de l’une d’entre elles était trop classique et avait alors décidé de tout mélanger. Une histoire d’adultère, la vie d’une star de la chanson, un divorce et tant d’autres qui n’ont aucun lien entre elles, et qui pourtant se retrouvent à se suivre pour former un sac de nœuds. L’idée est pourtant intéressante si chaque saynète se liait les unes aux autres de manière correcte. Lelouch choisit la complexité et le non sens là où il aurait pu mettre intelligence et émotion. Unir des destins croisés lorsque l’on aborde le thème du hasard et des rencontres semble pertinent quand on parvient à faire une fin habile. Mais ici, ces histoires entremêlées sont aussi éloignées que variées et ne parviennent même pas à se rassembler pendant la scène finale dont le but est pourtant clair. Le spectateur n’a pas le temps de s’attacher aux personnages qu’il voit 4 à 5 fois dans le film et dont il ignore beaucoup trop de leurs histoires pour s’identifier. Certains traits humoristiques et quelques surprises apparaissent pour relever le rythme et faire réagir le spectateur mais se retrouvent très vite mis à mal par le ton monotone de la projection. La scène de fin, censée être touchante et clôturer le film en beauté puisque c’est souvent la plus importante dans ces histoires, manque également son rôle et ne nous apporte pas vraiment les réponses attendues ni l’émotion espérée. Accepter de se perdre le long du film pour trouver des réponses à la fin, oui volontiers, mais là rien n’intervient comme prévu. Les personnages dont on mêle les vies n’interagissent quasiment pas les uns avec les autres comme on s’y attend dans la dernière scène, ce qui remet totalement l’intérêt du film en question.

Le réalisateur passe littéralement à côté de ce qui aurait pu être un succès s’il avait été moins ambitieux dans le nombre de personnages et d’intrigues à créer, loin d’être toutes pertinentes et drôles. La multiplicité des personnages n’arrange rien à cette pagaille qui nous perd encore plus dans chaque histoire. Les scènes sont longues et vraiment pas toujours édifiantes, le jeu est souvent ennuyeux puisque le film manque d’action. Difficile de savoir si c’est le réalisateur qui fait durer les scènes parce qu’il les a écrites comme telles ou si ce sont les acteurs, par leur manque de conviction et de naturel, qui les alourdissent terriblement. Évidemment, quelques correspondances nous rappellent que chaque personnage est lié aux autres. La musique ne change pas de tonalité bien que l’on bascule entre les histoires, et indique au spectateur que le film suit l’avancée de plusieurs personnages en simultanée, mais finit rapidement par agacer par sa monotonie. Le film fait plus ressortir une envie d’inclure ses amis dans sa création que de réellement raconter une histoire. C’est un bel hommage pour Johnny mais ça ne suffit vraiment pas.

Chacun sa vie : Bande Annonce

Synopsis : De nombreuses vies se croisent en se retrouvant chacune juges, avocats ou jurés le temps d’un procès. Tous plus inconnus les uns des autres, le film raconte l’histoire des personnages qui possèdent tous leurs complexités, leurs choix, leurs rêves et leurs erreurs et qui vont se retrouver dans la même position, au même endroit, au même moment.

Chacun sa vie : Fiche Technique

Réalisation : Claude Lelouch
Scénario : Claude Lelouch
Interprètes : Jean Dujardin, Marianne Denicourt, Julie Ferrier, Christophe Lambert, Vincent Perez, Béatrice Dalle, Déborah François, Mathilde Seigner, Elsa Zylberstein, Nadia Farès, Johnny Hallyday, Rufus
Producteurs : Claude Lelouch, Samuel Hadida, Victor Hadida
Sociétés de productions : Les films 13, Davis Films, France 2 Cinéma,
Distribution : Metropolitan Film Export
Durée : 113 minutes
Genre : comédie
Date de sortie : 15 mars 2017

France -2017

Comments

Commentaire

13 Partages
Partagez8
Tweetez
+12
Enregistrer3
Partagez
Email