4.0

L’Homme tranquille (1952), de John Ford : la première révérence d’un maître

John Ford n'a pas réalisé que des westerns, loin de là : L'Homme tranquille est peut-être son film le plus personnel, une comédie romantique qui marque un retour inespéré dans son Irlande natale, accompagné de ses meilleurs acteurs pour mettre en scène une balade intimiste et apaisante. Un film de la maturité pour celui qui n'avait déjà plus rien à prouver, que l'on vous encourage à découvrir de tout urgence.
3.5

Marie Madeleine, de Garth Davis : une expérience contemplative aux confins de la fascination

Marie Madeleine, le nouveau film de Garth Davis, le réalisateur du récent Lion, est une expérience contemplative fascinante, souffrant parfois de son hermétisme, mais qui jouit d'une réalisation aussi belle qu'intelligente et de performances d'acteurs marquantes. Un voyage spirituel et philosophique qui divisera à n'en pas douter ; et c'est la raison pour laquelle il faut le découvrir, afin de se faire son propre avis sur cette œuvre déroutante.
5.0

Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault & Jacques Prévert : retour au royaume éternel de la poésie

À l'occasion de la ressortie dans certaines salles du film d'animation Le Roi et l'Oiseau, replongeons dans cet univers aussi déroutant que poétique, où l'art est célébré comme réponse au totalitarisme et la liberté accordée à ceux qui savent encore rêver. Un film nécessaire qui a marqué l'histoire et dont l'intérêt n'a en aucun cas diminué.
5.0

Sérénade à Trois, d’Ernst Lubitsch : la délicatesse au service de l’irrévérence

À l'occasion de la ressortie en salles de Sérénade à Trois d'Ernst Lubitsch, il convient de revenir sur cette comédie géniale de 1933 et expliquer pourquoi il faut aller découvrir (ou redécouvrir) ce film, où la délicatesse et l'élégance sont mises au service de l'irrévérence. Entre joutes verbales et quiproquos, difficile de ne pas tomber sous le charme de cette romance à trois.
croman-critique-film-nickpark-2018
3.0

Cro-Man, d’Aardman Animations : un petit dernier qui parle des ancêtres… sans la maturité de ses aînés

Le nouveau-né du studio Aardman Animations, Cro-Man, enthousiasme par son univers autant qu'il déçoit par son manque de profondeur et de prises de risque. Un bon divertissement qui fera le bonheur des plus jeunes, mais pourra-t-il perdurer dans la mémoire des plus grands, comme l'ont fait Wallace & Gromit, Chicken Run ou Shaun le mouton avant lui ?